Ventoux, la famille Chaudière et son domaine. Longue vie à Château Pesquié!

Au pied du mont Ventoux, situé entre Mormoiron, Blauvac et Ville-sur-Auzon, dans le sud de la vallée du Rhône se trouve Château Pesquié.

Il s’agit d’un domaine familial où Alex et Frédéric Chaudière sont la troisième génération de vignerons. Château Pesquié a comme philosophie et mission de faire des vins extraordinaires sur un terroir unique : le terroir du Ventoux.

L’altitude du domaine est entre 300 et 400 mètres, la partie la plus tardive d’un des terroirs les plus élevés du sud de la vallée du Rhône. Les vignes ont été particulièrement semées sur les sols les plus riches en minéraux, des sols du Crétacée de l’ère quaternaire.

Château Pesquié possède un microclimat frais, un bon ensoleillement, des écarts de température très marqués et comme si cela ne suffisait pas, le souffle constant du Mistral.

Avec tous ces éléments qui favorisent les vignes, on y ajoute le savoir-faire des Chaudière, alors, c’est à prévoir que Château Pesquié va donner l’un des meilleurs vins du sud de la vallée du Rhône.

En 1980 Château Pesquié a changé sa façon de travailler. Le domaine est passé de l’agriculture conventionnelle à l’agriculture durable. Il faut remarquer que depuis 1985 Paul Chaudiere, la tête principale de la famille, voulait appliquer la façon raisonnée.

Château Pesquié a été le premier domaine distingué reconnu par le réseau Farre (Forum de l’Agriculture Raisonnée et Respectueuse de l’Environnement). Le domaine est aussi certifié par Ecocert et présentement il travaille en culture biologique.

La cave de Château Pesquié a été minutieusement planifiée et bâtie dans le prolongement d’un coteau protégé d’une couche de terre végétale qui sert de support à des plantations. La cava garantit une bonne isolation thermique.

Les bâtiments qui ne sont pas couverts de terre végétale sont le support de panneaux photovoltaïques : le domaine produit d’ailleurs beaucoup plus d’électricité qu’il n’en consomme.

Quand les vendanges arrivent, l’action commence très tôt le matin afin de faire rentrer le raisin à la plus basse température possible, les grappes glissant dans les cuves par gravité.

Les macérations durent entre 12 et 30 jours, tout dépend des cépages et de l’âge des vignes. La Vinification a lieu en cuve inox et de béton.

La caverne de vieillissement compte avec plus de 300 barriques. Les élevages sont longs étant donné que le Château Pesquié cherche un grand potentiel de garde.

Les deux principaux cépages du domaine sont le grenache et la syrah.

Autres cépages cultivés : le Cinsault, le Carignan, le Mourvèdre, la Roussanne, le Viognier, la Clairette et le Chardonnay.

Une particularité de Château Pesquié est qu’il élabore ses vins en assemblage.

Toutes les étapes de la production, de la Viticulture, en passant par la Viniculture, jusqu’à la mise en bouteille, sont faites au Château par les bons soins de la famille Chaudière.

Vous ne serez jamais déçu de Château Pesquié!

Ses vins pleins de couleurs, d’arômes, de fruits, de concentration, de fraicheur, de finesse, d’élégance, de complexité et d’équilibre sont le résultat d’un travail sérieux et respectueux envers le consommateur et la nature. C’est aussi toute la collaboration familiale qui garantit de grands vins pour de grands palais.

Dans la dégustation du 22 mai à Montréal en présence de Frédéric Chaudière ils se sont dégusté sept vins de la maison Pesquié. Les voici en ordre de service.

Château Pesquié Terrasses Rosé 2017. Assemblage de Cinsault, Grenache et Syrah. Le nez est discret, cependant que la bouche est ample. Le vin montre une bonne fraicheur, il est sec et légèrement floral avec des touches d’agrumes et de croquants fruits rouges frais qui apparaissent en finale. 15.62$

Château Pesquié Quintessence blanc 2016. Assemblage de Roussanne et de Clairette. Des parfums de fleurs et de fruits blancs. L’attaque sèche contient de la fraicheur, de la tension et de la finesse. La rondeur est présente et la finale saline est agréablement épicée. 23.79$

Attention, ça annonce beaucoup!

Château Pesquié Prestige Édition 1921m 2016. Assemblage où le Grenache domine, le Syrah, le Cinsault et le Carignan y sont aussi. Il possède une robe rubis et une intensité aromatique qui dévoilent des fruits rouges, des fleurs mauves, telles que la violette et des herbes fines. L’attaque est puissante et l’acidité acceptable. L’admirable longueur se mêle à la perfection avec le poivre, les fruits noirs confits et le bois. L’évolution exhibe un vin dense, ample, sec et corsé avec des tanins charnus. 14.74$

Château Pesquié Quintessence 2016. 80% Syrah et 20% Grenache. Sa charmante robe violacée est tellement agréable à voir. Ses élégants arômes de fruits noirs, de torréfaction, de garrigue, de bois et d’olives noires sont vraiment provocants et sensuels, ce qui fait qu’on a hâte de les embrasser désespérément afin d’y gouter le poivre, le chocolat, le bois, la menthe et les fruits noirs bien en confitures. Son corps est musclé, concentré et puissant. Ses tanins fermes et savoureux nous stimulent les sens et nous font profiter de sa respectable persistance. Ça vaut la peine d’oxygéner ce vin rouge sec et voluptueux dans une carafe ou de le garder 10 ans de plus. 21.70$

Château Pesquié Artemia 2015. Assemblage des plus vieilles vignes de Syrah et de Grenache, avec un nez ouvert qui décline des arômes d’animal, de végétal, de fruits et des notes balsamiques. Un succulent vin sec où on goute le cacao, la violette, la réglisse, le poivre, les fruits, le bois et les tanins étoffés. Artemia 2015 est un vin savoureux, onctueux, solide et équilibré. On y trouve un bon potentiel de garde, mais, pourquoi attendre? Prenez-le tout de suite! 35.01$

EN PRIMEUR, Château Pesquié Ascencio 2015. Il est encore en Importation privée. Issu d’un sol argilo-calcaire et composé de 95% Grenache et de 5% Syrah. Ascencio qui s’est reposé deux ans en cuve de béton, nous montre un nez puissant avec des arômes d’épices, de bois, de menthol, des fruits rouges et des fruits noirs. La fraicheur est délectable, l’acidité va agréablement en crescendo, alors que les tanins sont solides et appétissants. L’évolution d’Ascencio se présente droite et combattante. Le bois, les fruits noirs, les fruits rouges, le poivre et la réglisse marchent en harmonie jusqu’à la finale. Grande capacité à résister quelques années de plus en cave. 100$

Et pour finir, voici le vin qui j’ai proposé pour ouvrir l’année 2018 à l’émission Tout Le Monde en parle et qui a provoqué une rupture de stock.

Château Pesquié Terrasses 2016. Fier résultat de 60% Grenache et de 40% Syrah, avec des traces de Carignan, de Cinsault et de Mourvèdre. Une belle robe rubis intense qui fait briller l’onctuosité de ses jambes. Une explosion d’arômes qui évoque la torréfaction, les épices poivrées et les fruits noirs. Terrasses 2016 a une bonne présence en bouche, il déborde de fruits rouges, de fruits noirs confits, de bois, de truffes, de poivre et même de fleurs, comme la violette par exemple. Il est vraiment haut en saveurs! Et quoi dire de ses tanins, ils ont un caractère masculin sévère, mais qui fond au moment de caresser le palais. Le Terrasses 2016 est un vin sec, vigoureux, riche, corsé, volupté et équilibré. 16.13$.

Longue vie à Château Pesquié!

Pour écouter l’entrevue d’Alex Chaudière allez dans la section Vidéo-entrevues. Regardez la section Galerie de photos!

Sources d’information : Domaine Château Pesquié, Dégustation en présence de Frédéric Chaudière à Montréal et dans le cadre du Festival des Vins de Saguenay 2017, entrevue avec Alex Chaudière (écoutez les vidéos- entrevues sur cette page, dans la section « entrevues »). 

Publications associées