Maison fondée en 1829, elle est l’une des dernières Maisons champenoises à être restée indépendante depuis sa fondation. Bollinger a charmé la Couronne d’Angleterre qui, depuis 1884, concède à la Maison le très prestigieux Royal Warrant, marque des fournisseurs officiels de la Cour.    

Athanasa Hennequin de Villermont, officier de la marine américaine  s’associe aux deux représentants d’une Maison de champagne : Paul Renaudin et Jacques Bollinger pour créer alors la société Bollinger Renaudin & Cie. (Aujourd’hui cette maison est disparue)

En 1941 Elisabeth Law de Lauriston-Boubers  suppléera à son mari mort Jacques Bollinger. Elle a été la Présidente de la Maison jusqu’en 1971. Élisabeth Law contribuera au rayonnement mondial de Bollinger pour l’imposer comme la référence des plus fins connaisseurs de champagne.

Depuis 2008, c’est Jérôme Philippon qui est à la tête de La Maison d’Ay qui a presque 200 ans d’âge.

La personnalité de la Maison Bollinger s’affirme par son expression des arômes du fruit dans toutes ses dimensions. Le style Bollinger, c’est une présence dense et subtile, l’équilibre entre l’intensité des grands Pinots Noirs et la fraîcheur des Chardonnays de la Côte des Blancs.

Une Maison de Champagne n’est rien sans ses vignes et Bollinger a bien compris que pour faire un très grand vin, il faut les meilleurs raisins de la Champagne.

Le vignoble Bollinger, est constitué presque exclusivement de Grands et Premiers crus. Il s’étend sur 166 ha et couvre 60% des besoins de la Maison, une rareté en Champagne.

Bollinger s’approvisionne également auprès de vignerons propriétaires des plus grands crus. Partenaires de la Maison depuis de nombreuses années, ils enrichissent l’assemblage et offrent à Bollinger le luxe du choix pour l’élaboration des différentes cuvées.

La gamme Bollinger présente la caractéristique d’avoir toujours une majorité de Pinot Noir dans ses assemblages. Située à Aÿ, classé 100% Grand cru Pinot Noir, la Maison ne pouvait rêver meilleur terroir pour travailler et extraire le meilleur de ce cépage, qui compte pour 60% de l’encépagement total du vignoble.

La première fermentation en fûts de chêne : voilà ce qui fait sans doute la plus grande spécificité de Champagne Bollinger. La Maison n’utilise pas de bois neufs, mais de petits fûts anciens, qui n’ont pas pour but d’apporter des arômes tanniques et boisés, mais de permettre une oxydation ménagée en jouant le rôle de filtre entre le vin et le monde extérieur.

On ne bouscule pas la nature chez Bollinger; si la vendange ne mérite pas d’être millésimée, on attend l’année suivante ou même celle d’après. Bollinger a toujours privilégié la qualité à la quantité.

Chez Bollinger tous les vins bénéficient d’une période de vieillissement sur lies deux à trois fois supérieure aux règles imposées par l’appellation Champagne, de manière à permettre au vin de s’épanouir et de gagner en complexité. Dans la philosophie de Champagne Bollinger, seuls les millésimes de La Grande Année qui ont une capacité de vieillissement exceptionnelle resteront encore plusieurs années en cave pour devenir les fameuses cuvées Bollinger R.D. et ravir les papilles des dégustateurs les plus exigeants. Les vins Bollinger libèrent une effervescence crémeuse qui naît de l’élevage sur lies fines et de la rencontre prolongée avec les levures.

Vins de réserve en magnums

Les connaisseurs sont unanimes : la qualité et le sérieux d’une Maison de Champagne se jugent avant tout sur son brut sans année. En plus d’être partiellement fermentés en fûts, les non millésimés de Champagne Bollinger, Special Cuvée et Bollinger Rosé, présentent une autre caractéristique tout aussi exceptionnelle, parfaitement unique en Champagne : un ajout de vins de réserve en provenance de Grands et Premiers crus fermentés sous-bois, vieillis entre 5 et 15 ans en magnums bouchés d’un liège. À noter également que les non millésimés présentent toujours une majorité de vins de réserve dans l’assemblage, gage d’une constance incomparable dans le style et la qualité de leurs vins.

La Maison Bollinger est l’héritage d’un savoir-faire pour élaborer les plus grands champagnes au style puissant, raffiné et complexe. Des vins virtuoses, qui comptent avec un Assemblage de puissance, de finesse et d’équilibre. On ne saurait parler de Bollinger sans son élégance et son aristocratie toute champenoise.

SPÉCIAL CUVÉE

60% Pinot Noir, 25% Chardonnay, 15% Pinot Meunier. Plus de 85% de Grands  et Premiers Crus. Dosage de 8-9 grammes de sucre par litre.                                                                                            Il porte une robe dorée et il dégage des arômes d’épices et des fruits mûrs tels que la pomme et la pêche. Un goût vivace qui montre son fine acidité, des notes de pomme, de pêche, de poire et d’épices complément la belle mousse de bulles très fines. Longueur, structure et vivacité en bouche. Accord-le avec les crustacés, les volailles, les viandes blanches, le fromage parmesan et les jambons secs.

BOLLINGER ROSÉ

62% Pinot Noir, 24% Chardonnay et 14% de Pinot Meunier.  Sa robe rose-corail et sa mousse fine comme du velours. Un nez assez charmeur pour l’offrir comme cadeaux dans la fête de mères : d’épices, d’abricot, des petits fruits rouges, des notes de groseille, de cerise, de fraise, de bois et de fumé. Ces arômes se transforment en succulents saveurs dans le palais surtout si vous le fait accompagner un homard ou une langoustine.  

LA GRANDE ANNÉE 2007

70% Pinot Noir et 30% Chardonnay. 91% de Grands Crus et 9% de Premiers Crus. Le vendage précoce et la grande fraîcheur de ce millésime placent l’année 2007 sou le signe de l’exception. Dosage de 7 grammes de sucre par litre. Une robe avec des reflets dorés et un premier nez d’amande fraîche et des fruits blancs. Belle vivacité en bouche avec des saveurs de mangue, de pêche, d’agrumes, de pamplemousse rose et de notes grillés. Il garde le palais frais pour longue temps. On vous recommande de servir une assiette de foie gras, d’agneau ou de poissons en sauce.

LA GRANDE ANNÉE ROSÉ 2007.

72% Pinot Noir et 28% Chardonnay. Composé de 92% de Grands Crus et 8% de Premiers Crus. Dosage faible de 7 grammes de sucre par litre. Robe corail qui déploie un bouquet puissant des arômes de groseille, de figue séchée, de tabac blond et de fleurs. Possédant un palais fine, frais et délicat aux notes de foin coupé et de kirsch. Longueur appréciable et satisfaction totale.  Il irait à merveille avec un magret de canard ou un crumble rhubarbe et fruits rouges.

BOLLINGER R.D. 2004

66% Pinot Noir et 34% Chardonnay. 88% de Grands Crus et 12% de Premiers Crus. Bollinger R.D. est mis en marché quelques mois après son dégorgement qui est la garantie de la fraîcheur du produit. Dosage très fiable, Extra Brut de 3 grammes de sucre par litre.  La robe est or billant et le nez se montre avec des arômes de fruits compotés et secs, accompagnés de nuances d’épices douces. Des saveurs intenses de fruits confits tels que l’orange et de tarte tatin s’expriment dans une bouche pleine et harmonieuse.

Source d’information:

Masterclass Bollinger animé par Guy de Rivoire et Cyril Delarue à Montréal, octobre 2018.

Chemise de dégustation Bollinger.

Publications associées