Avant d’arriver au Québec, j’ai eu la chance de côtoyer des personnes de différentes nationalités. On pouvait bien différencier les anglophones américains des anglophones canadiens et de la même manière les Canadiens anglophones des francophones. J’ai toujours remarqué une certaine fierté des Québécois pour leur province ainsi qu’une solidarité entre eux et pour leur culture, que ce soit en musique, dans les films, ou encore les produits du terroir, etc. Ce que je veux dire c’est: fait au Québec par des Québécois pour les Québécois.

Le québécois aime sa province, le bon sens, la simplicité et sa langue. C’est juste au Québec qu’on entend des expressions telles que : « voyons-don, drette-là et aweille! » Au Québec, on aime appuyer les régions en achetant les produits élaborés chez nous.

La belle province a beaucoup de talents artistiques. La créativité québécoise n’a pas de limite et elle le montre bien dans l’élaboration de fromages, de bières, de cidres, de vins et de spiritueux, qui sont de grande qualité. Nulle part ailleurs dans le monde vous trouverez un « pâté chinois » et pas plus en Chine. « Ça là, c’est juste au Québec ». Nulle part vous ne trouverez un Claude Dubois, un Xavier Dolan ou un François Chartier.

Le 7 de mai dernier fut un bon exemple de ce dont je parle. En effet, au Musée de la Civilisation de Québec a eu lieu le premier Salon Accords Vins et fromages du Québec. Ça fait quelques années que notre province a commencé à avoir une certaine notoriété dans le monde du vin. En effet, avec ses 71 vignobles répartis dans cinq régions : Les Cantons de l’Est, La Montérégie, l’Ouest-du-Québec, le Centre-du-Québec et l’Est-du-Québec.

Reculons un peu dans le temps.

1535 : Jacques Cartier arrive au Québec, découvre des vignes à l’ile d’Orléans qu’il baptise ile de Bacchus. On tente alors d’y planter la Vitis Vinifera, mais sans succès.

1860 : Québec s’inspire de l’Ontario. La péninsule du Niagara a sélectionné des cépages hybrides qui tolèrent bien le froid extrême du pays. Malheureusement, pas encore de succès.

1960 : Cent ans plus tard, la consommation du vin au Québec passe de deux à dix litres par personne, par année.

1971 : Création de la Commission de Contrôle de Permis d’alcool. La même année la SAQ est née et remplacera la Régie des Alcools du Québec.

1985 : Création de la viticulture commerciale québécoise, grâce à l’initiative de cinq pionniers. Au même moment, le permis de vente de vin artisanal au Québec est accordé, à condition que le produit soit issu de vignes québécoises et que le domaine ait plus de cinq-mille vignes.

1980 : 75 vignobles s’établissent au Québec.

1987 : Création de l’association des Vignerons du Québec, aujourd’hui, Conseil des Vins du Québec.

1996 : Les restaurateurs peuvent s’approvisionner directement chez les vignerons.

2009 : Adoption d’une démarche pour la dénomination « Vin du Québec Certifié ».

Aujourd’hui le Québec compte avec 71 vignobles, 144 vins certifiés, 417 hectares de vignes, plus de 20 cépages et 1.700.000 bouteilles de vin produits annuellement.

Les six cépages plus populaires en blanc sont: Vidal, Seyval Blanc, Frontenac Gris, Frontenac blanc, Vandal-Cliche et St Pepin. Il y a aussi : Saint-Cliche, Prairie Star, Osceola Muscat, La Crescent, Swenson White, Louise Swenson, Kay Gray, Hibernal, Geisenheim, Eona, Delisle, Cayuga White et Adalmina.

Les six cépages les plus importants en rouge sont : Frontenac Noir, Marquette, Maréchal-Foch, Sabrevoix, Seyval Noir et St Croix. Nous avons aussi : Skandia, Radisson, Pionnier, Petite Perle, New York Muscat, Léon Millot, Beta, Baltica, Lucie Kuhlmann, de Chaunac, Chancellor, Chambourcin et Baco Noir.

Si tout va bien, dès les prochaines vendanges, en 2018, le Québec aura son IGP : Indication géographique protégée.

Source d’information : Association de Vins du Québec. Vins du Québec.

GQAF La Guilde québécoise des Artisans fromagers est une réunion de 18 fromageries. Un de ses buts est de continuer à faire respecter le mode de production artisanal au Québec. Un autre objectif très important est de devenir une force commerciale qui saura promouvoir ses produits. C’est comme ça qu’elle a créé son logo « Amour et Tradition », qui permettra aux fromageries qui font partie de la Guilde d’être identifiés plus facilement. « Amour et Tradition » est donc le logo qui est apposé sur les fromages. Ce regroupement a certaines règles à respecter, par exemple, pour fabriquer un fromage, il faut que le lait soit frais, liquide et surtout qu’il provienne directement de la vache, de la chèvre ou de la brebis. Aucune substance laitière modifiée n’est permise.

Il est intéressant de savoir que onze fromageries parmi les dix-huit ont accès au marché canadien, qu’il y a plus de 125 fromages vendus dans toute la province et qu’environ 20 millions de litres de lait de vache, de chèvre et de brebis sont transformés annuellement par ce regroupement, ce qui nous donne plus de 2.300 tonnes de fromage. La première fromagerie faisant partit de la Guilde et qui a 75 ans d’expertise en production est la Fromagerie de Saint-Benoît-du-Lac (Abbaye St-Benoît) en Estrie. Elle est la seule fromagerie de toute l’Amérique à être gérée par des moines bénédictins. La fromagerie a ouvert ses portes en 1943, en présentant son premier fromage, le « Bleu Ermite », qui à ce jour, est encore un produit de grande renommée.

Les 18 Fromageries membres de la Guilde sont :

Fromagerie Baluchon.                                                                          

Fromagerie Caitya.                                                                                     

Fromagerie de Saint-Benoît-du-Lac.                                                      

Fromagerie Domaine Féodal.                                                          

Fromagerie du Champ à la Meule.                                               

Fromagerie Du Charme.                                                                                

Fromagerie du Terroir de Bellechasse.                                                  

Fromagerie Fritz Kaiser.                                                                                        

Fromagerie l’Autre Versant.                                                                   

Fromagerie La Cabriole.                                                                               

Fromagerie La Normandinoise.                                                             

Fromagerie La Vache à Maillotte.                                                                  

Fromagerie Le Détour.                                                                         

Fromagerie Le P’tit Train du Nord.                                                               

Fromagerie Le Troupeau Bénit.                                                             

Fromagerie P’tit Plaisir.                                                                                

Fromagerie Le Fromage au Village.                                                      

Fromagerie Rang 9.

Comme je l’ai déjà mentionné, le 7 de mai 2018 a eu lieu un beau regroupement de produits du terroir québécois au Musée de la Civilisation de Québec, avec le premier Salon Accords Vins et fromages du « Québec ». Une initiative de Geneviève Jacques et de Daniel Allard, président des fromages CDA.

On arrive au musée, dans un espace ample et haut. L’organisation vous reçoit avec un petit sac bleu qui porte les deux logos « Amour et Tradition » et « Vins du Québec Certifiés ». Le programme y est bien expliqué.

Vous vous dirigez vers la première table de dégustation (Station), à côté de l’accueil, et là on découvre une belle surprise! On se retrouve avec une grande table carrée où se trouvent les vins et de petites tables autour avec les fromages qui les accompagneront. Tout a été déjà préparé, bien fait! Ce qui a donné comme résultat une économie de temps, qu’on a occupé en parlant avec les différents producteurs de vins et de fromages. C’est sûr que faire ses propres découvertes est très enrichissant, cependant, cette première expérience « clé en main » m’a permis d’avoir accès à beaucoup plus d’information.

Il faut signaler que les accords vins fromages pour les six stations ont été proposés par Nadia Fournier qui a donné cinq ateliers. Les voici :

1. Vins et fromages : Mariage ou divorce. Donné par Nadia Fournier et Daniel Allard.

2. Blancs de bleu : À la découverte du terroir québécois, sa géologie et son climat.

3. Mariage ou divorce : Les trucs de pro et notions de vocabulaire.

4. L’innovation au service de la vigne : Beaucoup d’innovations et des vignerons avant-gardistes.

5. Blancs de bleu : À la découverte du terroir québécois, sa géologie et son climat.

J’aimerais vous montrer quelques exemples des Accords Vins et fromages par station.

Station 1. Les effervescents. Fromagerie Caitya, fromage Bergeronds marié avec Ces Petits Imprévus 2017, Domaine du Nival.

Station 2. Blancs vifs et fruités. Fromagerie Le Détour, fromage Le Verdict d’Alexina marié avec Catherine, Vignoble Les Vents d’Ange.

Station 3. Blancs amples, non-boisés. Fromagerie Fritz Kaiser, fromage Le Sœur Angèle marié avec Versant blanc 2016, Coteau Rougemont.

Station 4. Blancs gras, boisés. Fromagerie Baluchon, fromage Baluchon marié avec Natashquan 2016, Vignoble l’Orpailleur.

Station 5. Rouges. Fromagerie La Vache à Maillotte, fromage Le Bâtisseur marié avec Barricato, Vignoble Gagliano.

Station 6. Liquoreux / demi-secs. Fromagerie de Saint-Benoît-du-Lac, fromage bleu Bénédictin marié avec Vendage Tardive 2017, Vignoble Le Chat Botté.

Je me rappellerai de l’ambiance, de la belle énergie et de la fierté des participants de découvrir la qualité impressionnante des produits du Québec. Tout cela, bien présenté, à travers des ateliers bien animés et en parfaite synchronisation avec les dégustations.

Reflet d’une très bonne organisation, il y avait de la place pour la population et pour les participants à poser des questions aux producteurs, qui eux, pouvaient partager leur savoir et leur passion.

Oui, tout cela a fait une bien belle carte d’affaires et m’a laissé bon gout. Le bon gout de ravoir plusieurs autres salons comme celui-ci dans le futur, pour que se façonne une nouvelle tradition des Salons Accords Vins et fromages de Québec au Québec.

Il me reste à remercier l’équipe de réalisation composée de :

Daniel Allard, Louis Denault et Yvan Quirion, animation.

Matthieu Beauchemin, animation et organisation.

Isabelle Ferland et Geneviève Jacques, coordination et organisation.

Suzan Fortin, comptabilité.

Nadia Fournier, animation et textes.

CVQ, comité marketing.

CTAQ, coordination. Les Fromages CDA, promotion.

Pour voir plus de photos de la programmation et des accords, allez à la section « Galerie de photos ».

Publications associées