Pourquoi j’y assiste !

Bon nombre de québécois ont un intérêt pour le vin, peut-être pour la génétique, pour la culture, ou encore tout simplement pour le plaisir.

Le FVS est un événement où l’on peut « déguster » une grande diversité de vins de partout au monde. On y retrouve aussi d’autres produits comme les eaux de vie et les liqueurs.

Le Festival de Saguenay exige beaucoup d’organisation et de logistique. D’abord un permis, un porte-parole, les installations, la publicité, les commanditaires, les ressources monétaires, les infrastructures, etc.

Le plus important c’est la participation des gens, du public, autant des amateurs que des connaisseurs du bon boire.

Autre point important, le FVS se montre comme un promoteur de la région qui sait faire découvrir à ses visiteurs, le Saguenay, ses habitudes, ses habitants, ses attraits touristiques ainsi que les produits de son terroir.

Le FVS en plus d’être une activité vinicole, est aussi une source économique pour beaucoup des personnes et d’entreprises telles que les restaurants, les hôtels, les gîtes, les auberges, les boutiques, les tours sur le fjord, etc.

Jeunes adultes et moins jeunes se retrouvent sur l’amusante rue Racine avec la même énergie, le même objectif : déguster, découvrir, socialiser, rencontrer des personnes passionnées par le vin. C’est Saguenay, le pays du bleuet, qui sait recevoir son monde et qui permet de vivre de bons moments en bonne compagnie. Avec le temps, comme le bon vin, le Festival des vins de Saguenay se bonifie et se diversifie. À vous d’en profiter!

Cette année le FVS a ouvert ses portes pour sa Onzième année, et c’est nul autre que Philippe Lapeyrie qui en était le porte-parole.

Tout a été pensé, en cas de pluie, le hangar de la zone portuaire était prêt.

L’inauguration a eu lieu le jeudi 13 juillet à La Place du Citoyen dans le centre-ville de Chicoutimi avec une formule 5 à 7 dont les invités étaient les Vins du Sud-Ouest. Nous avons eu la chance de savourer sur place le fameux « cassoulet » élaboré par le chef Pachon, bien aimé au Saguenay. La chaleur du soleil nous a accompagnés et les fontaines colorées dansaient au rythme de la musique de notre D.J.

Le vendredi 14 juillet les dégustations ont eu lieu sur la rue Racine. Il-y-avait aussi des dégustations –conférences dans l’espace « Boîte à vin rouge FM » animéesprincipalement par les producteurs invités : Pierre-François Perrat (domaine des Béates), Lise Gayraud (Château Lamartine), François Chartier, Alain Bellemare (Villa d’Orta) et Edoardo Montresor (Vins Montresor). On retrouvait donc de l’animation sur toute la rue. Mentionnons la présence de notre original et talentueux chroniqueur-sommelier Olivier Maisonneuve (samyrabbat.com) qui a su attirer l’attention du publique alors qu’il faisait un peu l’historique du vin grâce à son habillage de Bacchus, le Dieu romain du vin.

Le samedi 15 juillet, encore une fois la rue était pleine de gens et de beautés de tous les âges profitant de cette ambiance festive et conviviale.

La boîte à vin rouge ne « dérougissait » pas de gens intéressés qui « buvaient » les paroles et les conseils des différents conférenciers. Pour l’occasion : Brigitte JeanJean (le vin rosé Le Pive Gris), Julie Montreuil (Vinum Grappa), Jean-Marc Amez-Droz (Vins de Suise) Jean-Claude Mas (Paul MAS), Alexandre Chaudière (Château Pesquie), Anthonie Jaume (Domaine Jaume) et Patrice Plante (Monsieur Cocktail).

Aline Mignault Présidente de l’Association Canadienne de Sommeliers Professionnel, l’animateur Richard Turcot et Ève-Marie Lortie de l’émission « Salut, bonjour » ont participé au festival également.

Pour la fermeture du FVS, François Chartier, un des sommeliers les plus illustres dans le monde de la sommellerie, nous a offert une soirée disco en compagnie du D.J. Darryl Masih, et de Monsieur Cocktail lui -même qui nous a concocté un cocktail électro-musical à base de FRONSAC- Chartier. La soirée était encore jeune et déjà la rue racine été remplie de gens qui dansaient et fêtaient dans une ambiance chaleureuse et carnavalesque.

Pour ma part, après avoir dégusté plus de 350 produits, visité 52 exposants et avoir parlé à pas moins de 30 vignerons qui représentaient 32 pays viticoles, je suis très contente et satisfaite de cette belle expérience à Chicoutimi qui l’espace d’un festival, est devenue pour l’occasion le festival-disco-bar-extérieur le plus populaire et le plus grand du Québec.

J’y serai encore l’an prochain! Et vous?

Publications associées